Qui dit vie sentimentale, dit intérêt amoureux pour une personne. Or, si vous savez pertinemment ce que vous ressentez pour l’être aimé, l’inverse est plus complexe à déceler. Entre des chauds-froids qui ressemblent à des montagnes russes, on ne sait pas toujours à quel saint se vouer. Contrairement au Ghosting où l’autre se met en mode silence radio, les signes d’intérêt fluctuants donne des informations contradictoires qu’il faut parvenir à décoder.

Les différentes étapes d’une relation à prendre en compte

Il faut distinguer les différentes étapes d’une relation. En phase de séduction, l’intérêt se marque surtout par une réelle curiosité. Si votre crush ne cherche pas vraiment à en connaître davantage sur vous, il y a déjà lieu de s’inquiéter.

Même si vous interagissez régulièrement avec cette personne, s’il manque cette réciprocité au niveau de la curiosité, mieux vaut ralentir la cadence. Vous ne représentez probablement qu’une option parmi tant d’autres et vos chances d’évoluer ensemble sont faibles.

Dans le cas où vous avez déjà enchainé quelques rendez-vous avec votre crush, vous savez qu’il y a un intérêt de départ qui est là. Or, cela n’empêche pas quelques incertitudes. Rien ne dit que vous êtes la seule personne qu’elle fréquente. Quand bien même vous l’êtes, cet individu n’a peut-être pas d’autres choix sur le moment et vous sélectionne par défaut.

La difficulté pour l’homme lambda de distinguer les signes d’intérêt

Ceci vaut surtout pour les hommes lambdas qui galèrent davantage dans leur vie sentimentale. Les femmes ont grâce aux applications de rencontres et les réseaux sociaux un panel de possibilités plus large et se trouvent rarement sans opportunités.

Selon la situation, les signes flous peuvent être interprétés comme un manque d’intérêt. La personne triée sur le volet est surtout prise par défaut. Dans l’autre cas, un premier crush peut très vite laisser place à un autre. Lorsque vous avez le luxe d’opter entre plusieurs partenaires, vos pensées se bousculent devant un choix parfois cornélien.

Le message transmis peut alors varier d’un jour à l’autre. Passer une excellente soirée avec quelqu’un ne vous garantit pas de revivre un moment identique lors de votre prochain tête-à-tête. Même si vous n’avez commis aucune erreur !

Dans le cas où les deux protagonistes sont déjà en couple, l’intérêt flou peut prendre de multiples formes. Le cas de la tierce personne menaçant la relation est le plus redouté. Votre partenaire joue un jeu dangereux qui peut rapidement mettre un terme à votre histoire. D’autres cas de figure sont cependant plus subtils à déceler.

Se méfier de l’effet rebond

L’affection envers l’être aimé ne reste pas constant durant toute une relation. Contrairement à ce qu’on se laisse croire, celui-ci n’est jamais vraiment identique pour l’un ou l’autre. Une histoire où le niveau d’intérêt d’une personne est continuellement plus haut ou plus bas que celui de l’autre est vouée à l’échec. L’idéal étant que chaque individu d’une entité connaisse les deux positions à l’exception d’une trop grande disparité à un moment donné.

Si votre degré d’intérêt est légèrement plus haut ou plus bas que celui de votre partenaire, la relation n’est pas en danger. Si jamais vous prenez conscience que vous êtes un peu plus en besoin d’amour, tentez d’ajuster en évitant d’en demander.

Il se peut que vous soyez un dépendant affectif et dans ce cas-ci, je vous propose un quiz ci-dessous qui mesurera votre taux de dépendance.



Te trouves-tu dans la dépendance affective ?



Tu préfères une relation de couple :



Les nombreux problèmes de ton crush :



Quand ton crush te fait souffrir en abusant de ta confiance :



Tu as un rendez-vous avec un ami et ton crush te contacte afin de vous voir :



Quand ton crush met du temps à répondre à un message :



Pour toi l’amour c’est :



Quand ton crush manifeste son désintérêt, tu :



En amour tu es du genre à :



Quand tu vois la personne qui te plait flirter avec quelqu’un d’autre, tu te dis :



Quand quelqu’un te plait :




Votre note est de




0%






Le cas universel du garçon trop gentil qui bassine les filles de compliments est tout simplement contre-productif. Il ne fait d’ailleurs que creuser l’écart d’intérêt. Sans tomber dans le piège de devenir un connard, effectuez un pas en arrière et observez la réaction de l’autre. Une personne pas intéressée ne changera pas son comportement.

Un cas de figure subtil est celui de l’effet rebond. De nombreux couples qui sont au bord de la rupture se rabibochent parfois pendant un weekend, mais c’est malheureusement un feu de paille. Si cet instant de qualité est surtout synonyme d’optimisme après une période délicate, la chute s’avère souvent plus grande.

Ce d’autant qu’on semblait enfin remonter la pente. Le contrecoup anéantit les derniers espoirs d’une personne ou des deux individus du couple qui ne voient plus d’issues.

L’effet rebond est évidemment compliqué à prévoir et nous voulons profiter du moment lorsque nous le vivons. S’il ne se prolonge pas dans le temps, vous pouvez quasi être certain que votre histoire d’amour se finira rapidement.

L’incohérence entre notre tête et notre coeur

Passés les amours de jeunesse, nous identifions plus facilement le type de partenaire que nous recherchons pour créer une relation stable. Le cas le plus connu est celui de la fille attirée par les bad boys. Cette dernière se convainc qu’elle doit construire une histoire d’amour avec un gentil garçon afin de ne plus souffrir.

L’exemple inverse est également vrai pour les garçons. Or, ils foncent davantage tête baissée sur des séductrices qui ne partagent pas le même enthousiasme qu’eux.

Le cas de figure de la femme attirée par les bad boys est malheureusement contre-productif. Son coeur et son instinct ne la poussent pas vers les hommes gentils. Elle tente de se convaincre de façon rationnelle qu’elle doit tendre vers ce type de gars, mais ses pulsions trahissent un manque de signes d’intérêt.

Son discours n’est pas en adéquation avec ses actions. Les contacts physiques sont davantage amicaux que charnels et la relation est très intellectualisée.

Cette ambivalence ne fait que renforcer les doutes ainsi que les espoirs des gentils hommes qui ne savent plus quoi penser. Malheureusement, ils sont nombreux à ne pas se focaliser sur les actes de leur crush, mais sur le propos.

Ils s’accrochent donc de façon rationnelle et deviennent toujours plus gentils et plus avenants tout en attendant le fameux déclic de la fille qu’ils convoitent. Ces situations deviennent vite ingérables puisque les deux protagonistes se retrouvent frustrés. Ils désirent tous les deux une relation vouée à l’échec.

La peur de blesser qui ne fait qu’aggraver la situation

Il demeure extrêmement compliqué d’éviter les situations telles que celles décrites dans le paragraphe précédent. La personne qui dispose du pouvoir ne cherche pas nécessairement à en abuser. Tout autant que l’individu qui est épris d’elle, elle désire que cette relation marche.

Comme elle sait reconnaitre ses qualités, elle veut à tout prix ne pas le blesser en plus de ne pas l’aimer à sa juste valeur. Pour éviter de se sentir tel un monstre, elle refuse de dire une vérité qu’elle a du mal à s’avouer à elle-même.

Tous les êtres bienveillants détestent se retrouver dans une situation où ils éprouvent peu de sentiments envers une personne qui les vénèrent presque. Tenir un discours lisse et positif va dans le sens de cette bonté, mais ne fait que renforcer le flou général dans l’esprit de l’autre qui y perçoit de réels signes d’intérêt.

En évitant scrupuleusement de blesser quelqu’un, vous lui faites perdre non seulement du temps, mais vous le nourrissez également en espoirs.Il n’y a évidemment pas de recette miracle ! Le but n’est pas de directement rejeter une personne qui ne fait pas battre votre cœur. Plutôt que d’incarner la carte de la gentillesse, mieux vaut jouer celle de ce que vous ressentez.

Exprimer une opinion profonde en toute bienveillance n’empêche pas de blesser autrui sur le coup. Ce sera toujours moins douloureux que d’enfoncer une plaie ouverte durant un laps de temps indéterminé.

Vous êtes exposé à des signes d’intérêt flous en amour et ne savez pas quoi en penser ? Venez m’exposer votre cas en coaching afin de démêler les noeuds qui vous bloquent.