Qui n’a jamais eu envie de prendre du temps pour soi ? Entre le stress du travail ou des études et peut-être même celui des enfants, les moments avec soi-même deviennent rares. Dans notre société où on n’a plus l’impression de maitriser son temps, tout est pourtant mis en œuvre pour flatter et divertir notre personne. Suite à de nombreux échecs, les déçus des relations de couple commencent à se détourner d’une vie à deux pour demeurer seuls. Est-ce bon de toujours penser à son plaisir personnel et jusqu’à quel point peut-on prendre du temps pour soi sans que cela impacte notre équilibre de vie ? Explications !

La difficulté de prendre du temps pour soi dans la vie d’adulte

À moins que vous ayez eu la malchance d’avoir des parents démissionnaires, votre vie d’enfant et d’adolescent vous a permis de prendre du temps pour soi. Hormis l’école, vous n’étiez pas enfermés par les contraintes de la vie qui étaient gérées par vos parents. Le jeu, les activités et les moments de qualité avec vos amis égayaient encore votre quotidien.

Une fois entrée dans l’âge adulte, la question du temps se pose face à de nouvelles obligations. La gestion des tâches quotidiennes et administratives mêlées à un travail à plein temps a déjà de quoi vous occuper. Si vous êtes en couple et que, cerise sur le gâteau, vous avez des enfants en bas âge, vous avez peut-être l’impression de ne plus avoir une minute pour vous.

Tout est une question d’organisation me direz-vous, mais qui n’a pas abandonné des activités ou moins vu certains amis à cause du manque de temps ?

L’intervention des réseaux sociaux

Si comme un nombre important de personnes, vous avez cette impression d’être porté par le stress du quotidien, les moments passés sur votre smartphone servent de distraction. Dans ce contexte, les réseaux sociaux jouent parfaitement leur rôle bien qu’ils ne soient pas les seuls.

Face aux tâches quotidiennes qui peuvent faire surchauffer notre cerveau, il est tout à fait légitime de le “déconnecter sur Instagram”, Facebook, TikTok, mais aussi sur candycrush et Netflix. Non seulement ces plateformes et applications ne demandent pas d’efforts, mais elles permettent de gérer notre temps dessus. Son rôle est finalement de remplir toutes nos petites pauses pour s’accorder un semblant de bien-être.

Vous me direz peut-être que vous faites des activités plus intéressantes que de trainer sur les réseaux sociaux et je ne vais évidemment pas vous contredire. Or, ils sont (quasi) toujours plus rares. Si vous allez à votre cours de tennis ou de yoga, vous savez que vous devez débloquer au moins 2 heures entre la préparation, le déplacement (aller-retour) et l’activité en elle-même.

Vous êtes prisonnier d’une routine entre le travail et le repos

Bien que vous préférez aller à un cours qui vous fait du bien plutôt que de scroller sur votre smartphone, le premier présente un lot de contraintes que le deuxième n’a pas. Qui n’a pas dû arrêter ces bonnes résolutions par manque d’envie ou de temps ? L’envie vient d’une contrainte que l’on tente de fuir et le deuxième vous manque si vous avez un quotidien bien chargé. Le smartphone ou la télévision ne présente aucune de ces contraintes.

Toute cette logique de travail/repos vous donne l’impression, à juste titre, de ne pas avoir du temps pour soi. Ajoutez à votre temps de travail celui passé sur votre smartphone ou autres petites distractions et vous comprendrez qu’il ne vous reste plus que votre sommeil (et encore).

Parmi les actifs, seules les personnes les plus organisées et passionnées parviennent à trouver un espace pour s’adonner à leur activité préférée. Or, elles représentent une minorité et ce n’est pas tous les jours facile pour elles non plus.

Comment sortir de ce schéma pour enfin prendre du temps pour soi ?

Donner des conseils généralistes, voire moralisateurs, n’apporterait aucune plus-value à cet article. Il existe presque autant de situations que de personnes ! Tout dépend du lot de contraintes que vous avez. Il est certain que si vous travaillez à mi-temps, que vous n’ayez aucun problème d’argent ou d’enfants à charge, vous pourrez plus facilement vous adonner à vos passions.

La personne qui cumule deux emplois et doit ensuite s’occuper de son foyer aura nettement moins de temps et d’énergie. Elle se retrouvera quasi dans l’impossibilité de prendre du temps pour soi.

Concentrez-vous sur ce que vous pouvez modifier. Nous avons tous des contraintes ! Or, certaines nous sont imposées, mais il y en a d’autres qui ont probablement été choisies. À titre personnel, j’ai toujours privilégié (quand j’étais salarié) de chercher un emploi proche de mon lieu de vie.

Je ne comprendrai jamais les gens qui font 3h de transport par jour pour évoluer dans un emploi qu’il n’affectionne pas particulièrement tout en bénéficiant d’un salaire médiocre. Hormis quelques cas rares, c’est un choix. Ces individus pourraient se dégager deux heures par jour en faisant une heure de transports, ce qui est déjà non négligeable.

Les transports vous limitent d’ailleurs dans votre champ d’action. À moins que vous soyez un lecteur assidu, vous serez tenté d’aller sur votre smartphone pour que le trajet passe plus vite.

Identifiez les endroits dans lesquels vous pouvez dégager du temps

D’autres exemples pourraient être cités évidemment, mais c’est un travail que vous devez faire vous-même. Personnellement, je n’ai pas besoin d’envoyer un tas de messages ou de passer beaucoup de temps avec mes proches au téléphone, mais si vous estimez que c’est primordial, n’arrêtez pas.

Cherchez les contraintes que vous vous mettez et qui ne sont pas prioritaires dans votre vie. Vous en trouverez certainement ! Au-delà du temps que vous bénéficiiez en plus, vous développerez de meilleures routines.

Nous avons (presque) tous dans notre entourage des personnes dont on a l’impression qu’elles ne dorment jamais. C’est juste une question d’organisation et de création de bonnes habitudes.

Le paradoxe des réseaux sociaux qui vous permettent de trouver du temps pour soi

C’est le paradoxe d’internet et plus généralement des réseaux sociaux. Ils nous prennent un temps infini pour nous pousser à prendre du temps pour soi. Je le fais d’ailleurs un peu avec cet article qui traite de développement personnel.

Avec Instagram en tête de gondole, ce phénomène encore récent est là pour flatter notre personne. Il parle généralement à notre enfant intérieur qui a encore des rêves à accomplir, peu importe notre âge.

Toutes les disciplines sont représentées et de nouvelles sont quotidiennement inventées. Le catalogue semble non exhaustif et les créateurs et/ou coachs tentent d’accaparer votre attention pour les emmener dans leur monde. Je ne développerai pas le revers de la médaille sur cette partie, donc focalisons-nous sur les aspects positifs.

Des contenus d’évasion pour fuir un quotidien parfois compliqué

Outre la distraction et le repos du cerveau que nous cherchons en allant sur les réseaux sociaux, l’humain a aussi besoin de rêver et de s’évader. Les différents contenus de développement personnel nous vendent un renouveau.

Peu importe les résultats, nous avons l’impression qu’ils s’adressent à nous. Si le concret est un peu flou, l’espoir qu’il génère nous procure des émotions positives qu’un quotidien contraignant nous apporte trop rarement.

Dans ce contexte, les contenus gratuits qui inondent la toile, et surtout Instagram, sont injustement dépeints comme des arnaques. Le développement personnel sert de remise en question avant tout. Je suis personnellement passé par là et j’ai amélioré ma vie dans plusieurs sphères, que cela soit en terme professionnel comme sentimental.

Je vous mentirais, ceci dit, si j’affirmais qu’il suffit de consommer du contenu bien-être pour aller mieux. Un autre mensonge serait d’affirmer que c’est simple et que les résultats sont garantis.

Un changement de quotidien nécessite des ajustements, de la patience et parfois des sacrifices que tout le monde n’est pas prêt d’adopter. Prendre du temps pour soi est la première étape du changement, mais elle ne se suffit pas à elle-même.

Prendre du temps pour soi nous exclut parfois d’un monde

Si vous êtes intéressés par le développement personnel, cela peut avoir plusieurs significations :

✅ Vous avez l’impression de ne pas encore être accompli.

✅ Votre entourage/travail ne vous stimule pas/plus.

Vous pouvez cocher une case, mais les deux également. Quoiqu’il en soit, le développement personnel est logiquement focalisé sur soi. Les personnes qui veulent surtout s’accomplir privilégieront un travail solitaire sur eux tandis que celles qui ne sont pas stimulées par leur entourage iront plus facilement vers d’autres groupes d’individus étant dans une démarche identique. Ce n’est cependant pas une règle universelle, chacun vit son développement personnel à sa façon.

Peu importe que vous le fassiez seul ou en groupe, vous fuyez (mentalement du moins) un monde pour un autre. Le développement personnel est compliqué à partager avec des amis, des collègues et même un(e) conjoint(e) qui ne s’y intéressent pas. Dans ce contexte, votre vie au travail, votre vie sociale et sentimentale peut être bouleversée. Elles ne le seront pas obligatoirement, mais le risque existe bel et bien.

Ce rapprochement vers un renouveau coïncide logiquement avec un éloignement de notre Ancien Monde. Cela parait logique, mais de nombreuses déchantent par la suite lorsqu’elles se trouvent à mi-chemin. Les individus les plus déterminés foncent tête baissée quitte à perdre des proches ou du moins à s’en éloigner. Des divergences d’idées peuvent en être la cause, mais un déménagement dans un autre pays peut l’expliquer également.

De l’autre côté, les plus hésitants ont peur de perdre ce qu’ils ont ou sentent des contraintes familiales trop fortes qu’ils(elles) ne désirent pas combattre.

La vie sentimentale impactée

L’intérêt pour le développement personnel s’accélère généralement après un choc. Une perte d’emploi, d’un proche, mais aussi une rupture amoureuse agit comme un coup d’accélérateur dans notre prise de conscience d’envie de changement.

À la suite d’une rupture, nous avons tendance à tout remettre en question, surtout si l’autre nous a plaqués. Peu importe que cela soit nécessaire ou non, nous désirons du changement. Cette réaction est tout à fait saine afin de ne plus vivre une situation identique.

La rupture va quoiqu’il arrive dégager du temps. Les célibataires ont généralement plus de temps pour s’adonner à leurs activités favorites que les personnes en couple. Les nouveaux solos se servent de leur récent changement de statut pour opérer des changements.

Le danger de s’enfermer dans certaines idées censées nous flatter

Prendre du temps pour soi est primordial pour digérer une rupture et nous procure ce sentiment de bien-être d’autant plus recherché après une douleur. Le danger est toutefois de s’enfermer dans ce cocon pour fuir un réel qui nous a blessés. Le succès du développement personnel est qu’il ne mentionne jamais (ou rarement) les moments compliqués à traverser au cours d’une existence.

Pour reprendre notre cas de la rupture, nous aurons le réflexe logique de consommer du contenu qui nous dédouanera de toute responsabilité. À ce petit jeu-là, les créateurs féministes et masculinistes savent comment parler à leurs (nouveaux) adhérents. Si cela rebooste quelque peu notre égo au départ, le risque d’enfermement dans certaines idées peut être préjudiciable.

À l’instar du Covid, les relations hommes/femmes divisent de plus en plus et l’heure n’est plus à l’ouverture de la compréhension de l’autre. En ce qui concerne la vie sentimentale, nous rêvons (quasi) tous du grand amour. Or, le travail à faire pour trouver la bonne personne est souvent écarté au profit de la solution qui nous fait du bien à court terme.

Si vous tournez en rond en amour, c’est que vous n’êtes probablement pas maitre de votre vie sentimentale. C’est pour cela que je vous ai préparé un quiz ci-dessous qui vous indiquera à quel point vous l’êtes ou pas !



A quel point es-tu maitre de ta vie sentimentale ?



Tu es en couple, mais tu rencontres quelqu’un qui te plait :



Ton/ta partenaire a le pouvoir de :



Pour toi, la vie amoureuse c’est :



Que tu sois en couple ou célibataire, ta vie sentimentale ressemble à :



Lorsque vous êtes invités à une soirée avec ton/ta partenaire :



Dans ton couple, tu es du genre à :



Pour toi, une longue phase de célibat est :



Quand ton/ta partenaire ne répond pas assez vite à tes messages, tu :



Après une rupture, tu :



En phase de séduction, tu es plutôt :




Votre note est de

0%






Le risque de créer une personnalité pas attirante pour l’autre

Les ruptures amoureuses sont des moments charnières de notre vie sentimentale. La façon dont vous les négociez influera sur votre choix de partenaires dans le futur. Les personnes qui se focalisent davantage sur ce qu’elles peuvent améliorer ont logiquement plus de chances de trouver chaussure à leur pied.

Peut-être que vous avez été en couple avec une personne toxique ! Or, plutôt que de vous dire qu’elle l’est et que vous n’avez pas eu de chance, demandez-vous pourquoi vous l’avez attirée à vous. Pourquoi ne l’avez-vous pas quitté plus tôt ? Ce sont des questions de bon sens que trop de gens ne se posent pas.

En vous enfermant dans un discours qui soigne uniquement vos blessures, vous n’attirerez pas les personnes que vous désirez. Elles vous préféreront des individus plus ouverts d’esprit, mais qui savent aussi mettre des limites quand il le faut. L’enfermement dans une forme de pensée unique n’est pas un signe de maturité. En amour, cette dernière n’est pas nécessairement reliée à l’âge.

Vos manques d’opportunités vous ont peut-être mené vers des applis de rencontre qui vous frustrent plus qu’autre chose et alimentent votre déception du sexe opposé (si vous êtes hétérosexuel).

À ce propos, je vous ai également préparé un quiz qui déterminera l’intérêt de poursuivre ou non sur Tinder, Bumble, Happn, Meetic et autres. Le voici !



Dois-tu continuer à utiliser les applis de rencontres (femme) ?



Pour toi, les applis de rencontres c’est :



Avant d’aller sur les applis de rencontres, ma vie sentimentale était :



Après avoir utilisé les applis de rencontres, tu penses :



Quand un homme te plait, tu :



Sur les applis de rencontres, tu :



Quand tu utilises une appli comme Tinder, tu :



Quand je reçois une notification de Tinder ou autre :



Les applis de rencontre m’ont permis de me sentir :



Mon expérience sur les applis de rencontre ressemble plutôt à :



Tu utilises les applis de rencontres parce que :




Votre note est de

0%






Messieurs, je ne vous ai pas oubliés !



Dois-tu continuer à utiliser les applis de rencontres (homme) ?



Avant d’aller sur les applis de rencontres, ma vie sentimentale était :



En constatant qu’une minorité d’hommes a du succès sur les applis de rencontres, tu te dis :



En sélectionnant tes options dans les applis de rencontre, tu :



Sur les applis de rencontres, tu :



Quand tu utilises une app comme Tinder, tu :



Quand je reçois une notification de Tinder ou autre tu :



Les applis de rencontre m’ont permis de me sentir :



Mon expérience sur les applis de rencontre ressemble plutôt à :



Pour toi, les applis de rencontres c’est :



Tu utilises les applis de rencontres parce que :




Votre note est de

0%






Jusqu’à quel point faut-il prendre du temps pour soi ?

L’envie de prendre du temps pour soi émane d’un besoin tout à fait naturel et légitime. Ce changement salvateur peut vous offrir une vie de rêve tout comme il peut vous mener dans une forme de sectarisme. La majeure partie des cas se trouvent évidemment entre ces deux extrêmes.

C’est à vous de jauger à quel point vous nécessitez du changement dans votre quotidien. Si la tentation de faire table rase du passé est tentante, privilégiez d’abord les petites touches. Plutôt que d’aller habiter dans un pays que vous connaissez à peine, visitez-le d’abord.

Au lieu de détester tous les hommes ou toutes les femmes suite à une rupture, soufflez un peu et côtoyez-en d’autres ensuite dans différents contextes. Plutôt que de quitter votre boulot, prenez le temps de travailler sur votre nouveau projet.

Tout quitter ou tout modifier du jour au lendemain n’est jamais un problème à court terme. Or, si votre nouvelle vie échoue, vous ne pourrez pas retrouver les personnes qui vous avez expressément mis sur la touche pour vivre vos rêves. Si vous préférez rester célibataire, n’oubliez pas que la solitude amoureuse pourrait se faire ressentir après quelques années.

L’être humain reste un animal social ! Prendre du temps pour soi est primordial. Or, veillez malgré tout à prendre conscience de ce que vous perdez avant de tout plaquer pour vos propres rêves.