Une rupture amoureuse marque toujours un changement dans notre quotidien. Qu’elle soit douloureuse ou quasi insignifiante, nous réagissons tous différemment suite à une séparation. Devant la peur du vide ou une histoire non digérée, certains vont se consoler avec une relation pansement. D’autres attribueront à nouveau plus de temps à leurs amis et activités pour tourner la page. Les réactions peuvent donc être multiples selon notre personnalité et notre situation. Or, qu’adviendrait-il de prendre du temps pour soi afin de se ressourcer ?

L’idée de prendre du temps pour soi afin de se ressourcer

Le besoin de solitude est plus souvent associée aux introvertis. Les personnes extraverties peuvent ceci dit tout à fait s’accorder des moments d’isolement. Peu importe notre personnalité, la tentation de prendre du temps pour soi titille de nombreux individus.

Dans une ère où nous pouvons étudier, interagir et nous divertir sans sortir de chez soi, les solitaires ne sont plus nécessairement considérés tels des gens anormaux. Tant qu’ils n’apparaissent pas seuls dans des situations sociales impliquant d’être à minima à deux comme au restaurant ou dans un bar, ils ne seront pas pointés du doigt.

Hormis les phobiques de la solitude qui risquent de se jeter sur le premier inconnu pour oublier leur ex, de nombreux types de personnalité peuvent s’octroyer du temps pour eux-mêmes. Les voyages solos ont pris de l’ampleur depuis quelques années. Ils demeurent une merveilleuse aventure pour apprendre à se découvrir davantage.

Le manque de liberté d’action dans une relation qui vient de se terminer peut pousser à combler certaines envies voire réaliser des rêves. L’idée d’être le seul décisionnaire de notre quotidien séduit les personnes les plus entreprenantes.

La phase de solitude permet non seulement de se recentrer sur soi-même, mais également de se confronter à notre capacité d’indépendance. Les expériences solitaires peuvent être aussi bien positives que négatives.

Elles apportent quoiqu’il arrive un lot de réponses à des questions que l’on ne s’est parfois même pas posées. L’aventure solo n’est finalement qu’un accélérateur lorsqu’il s’agit d’analyser ses besoins profonds, tant sur le plan personnel que professionnel.

Lisez aussi : Pourquoi l’enchainement d’échecs amoureux doit être perçu comme une chance ?

Une période servant à réajuster ses priorités

Prendre du temps pour soi pour se ressourcer après une rupture met souvent en lumière ce qui n’a pas fonctionné dans notre dernière relation. Hormis les défauts de l’ancien partenaire que l’on ne souhaite plus retrouver chez les futurs prétendants, les personnes les plus pragmatiques vont redéfinir leurs priorités.

Elles analyseront leurs échecs à froid tout en tentant avant tout d’identifier leurs erreurs. Aussi fautif soit-il, pointer les imperfections de votre précédent conjoint ne vous aidera pas vraiment à progresser dans votre vie sentimentale.

Pour ne plus être confrontées à ce qui les a fait souffrir, de nombreuses âmes blessées pondent des listes de critères interminables. Elles les dévoilent d’ailleurs régulièrement sur les applications de rencontres. Cette façon d’agir démontre rapidement ses limites et ne tient pas compte de nos défauts.

Nous écoutons souvent des gens se plaindre de tout le temps côtoyer des êtres toxiques dans leur parcours sentimental. Le fameux pervers narcissique est d’ailleurs souvent cité. Or, se demandent-ils pourquoi ils attirent des personnes qui ne leur conviennent pas ? Le quiz qui suit vous apportera un premier élément de réponse.



A quel point es-tu maitre de ta vie sentimentale ?



Tu es en couple, mais tu rencontres quelqu’un qui te plait :



Ton/ta partenaire a le pouvoir de :



Pour toi, la vie amoureuse c’est :



Que tu sois en couple ou célibataire, ta vie sentimentale ressemble à :



Lorsque vous êtes invités à une soirée avec ton/ta partenaire :



Dans ton couple, tu es du genre à :



Pour toi, une longue phase de célibat est :



Quand ton/ta partenaire ne répond pas assez vite à tes messages, tu :



Après une rupture, tu :



En phase de séduction, tu es plutôt :




Votre note est de

0%






Le besoin d’être rassuré

La période de solitude est primordiale pour réajuster ses priorités et ne pas commettre les erreurs du passé. Malheureusement, nous sommes nombreux à ne pas nous confronter à ce que nous renvoyons. L’après-rupture est toujours une phase où nous avons besoin de réconfort.

Nous voulons entendre que nous sommes quelqu’un de bien, de gentil, d’intelligent, que nous méritons mieux, etc. La véracité de ces propos généralistes est souvent faussée. Ils agissent surtout comme un réconfort de courte durée tel des likes reçus sur Instagram.

Dans cette optique, les plus heureux sur les réseaux sociaux et applications de rencontres, en majorité des femmes, font souvent les mêmes erreurs. Devant un chagrin d’amour pas encore digéré, elles vont se laisser bercer par des mecs capables de leur remonter le moral.

Ces utilisatrices vont leur attribuer des qualités qu’elles recherchent chez leur partenaire idéal. Or, elles vont confondre leur besoin du moment et leurs réels désirs indispensables pour leur future relation.

Ceci vaut également dans l’autre sens. Cela concerne néanmoins une minorité d’hommes qui parviennent à tirer leur épingle du jeu sur les applications de rencontres.

Lisez aussi : Pourquoi certains hommes ne répondent pas sur Tinder ?

Attention de ne pas se ressourcer éternellement

Se ressourcer après une rupture régorge de nombreuses vertus. Elle doit en revanche ne pas s’éterniser sous peine de ne plus s’ancrer avec le réel. Une fois que l’on a digéré l’ancienne relation et pris du temps pour soi, il est l’heure de se remettre sur le marché.

Jouer les prolongations dans ses périodes solos peut nous couper du monde extérieur. Du moins, elles nous poussent à se contenter de l’univers virtuel.

En intellectualisant trop, nous passons à côté du réel et avons une propension à le rêver. La solitude amoureuse prolongée crée une forme d’inaction qui est particulièrement dévalorisante lorsque vous êtes un homme. Les garçons qui ne produisent rien ou travaillent peu ont généralement mauvaise presse.

Ils perdent naturellement confiance en eux en cas d’isolement prolongé. Contrairement à une majorité de filles qui reçoivent davantage d’attention masculine en dépit de leur inactivité, les “glandeurs” perdent en attractivité.

S’ils sont parvenus à identifier leurs besoins et leurs envies, ils en oublient parfois que les personnes qui les attirent ne ressentent pas la même chose à leur égard. Se ressourcer après une rupture doit impérativement demeurer une période pour se projeter et attaquer le réel avec des armes inédites. Tels des sportifs, nous devons nous entrainer pour progresser. Tout arrêt prolongé s’apparentera à une régression.

Trouver un nouveau partenaire qui nous convient davantage se fera uniquement si nous touchons un plus large panel de personnes. Dans le cas contraire, nous reproduirons les anciens schémas qui nous freineront dans notre vie sentimentale. Ceux-ci nous reconduiront vers des individus qui ne nous correspondent pas et dont on devra se contenter.

Vous vous retrouvez seul après une relation amoureuse et sentez que vous devez vous ressourcer. Or, vous désirez à tout prix ne pas reproduire les mêmes erreurs que dans le passé ? Venez m’exposer votre situation lors d’une séance de coaching afin d’établir un plan d’action pour l’avenir.